Audrey Delaporte - Sitting on the dock of bay
     

Audrey Delaporte - Sitting on the dock of bay

Il reste peu de dockers sur les quais de Calais. Touchés par la modernisation et la diminution des navires commerçants, on compte une dizaine de contrats mensualisés contre une centaine dans les années 1980. L’âge d’or économique du port de Calais est passé.
Sur le port les dockers s’affairent ce jour autour d’un navire commercial transportant du Coke. Ce produit, destiné à l’usine Graftech, située quelques kilomètres plus loin dans la zone industrielle, sera transformé en électrodes, à destination de l’Ukraine ou de la Russie. Pour les dockers, les journées passent et se ressemblent : le déchargement des navires est un ballet auquel ils s’adonnent machinalement.
Cette série est l’occasion d’une plongée dans au cœur d’un métier en voie de disparition en France et qui reste fortement empreint d’une logique de filiation familiale : un choix « évident ».